Tchad : que se passe-t-il dans le Tibesti ?

Que se passe-t-il exactement dans le Tibesti ? Grande région au Nord du Tchad, près de la Libye voisine, le Tibesti est le théâtre d’affrontements violents entre gouvernement et divers mouvements de résistance au régime d’Idriss Deby, mais, officiellement, très peu d’informations sortent de cette région en flamme qui désormais coupe le sommeil des locataires du Palais rose.

Une porte d’entrer de rebelles installés en Lybie

La province du Tibesti

Le Tibesti, frontalier avec la Libye a servi historiquement de porte d’entrer de rebelles tchadiens et lieu de bataille où les forces gouvernementales tentent de contenir tout agissement. De plus en plus, des militaires sont déployés pour y faire face à la situation sécuritaire délicate. Toutefois, pour le gouvernement, rien ne doit filtrer à propos de ce conflit qui risque de saper les efforts du régime de N’Djamena de présenter une façade d’un Tchad paisible et favorable aux investissements à un moment où les caisses publiques sont tout sauf pleines. Des sources non-officielles évoquent cependant la présence d’au moins 5 000 militaires et des lourds matériels de guerre.

La ruée vers l’or du Tibesti…

Dans le Tibesti, le gouvernement tchadien ne mène pas cependant uniquement une guerre contre des rebelles. Depuis la découverte, selon laquelle, la vaste province quasiment inhabitée regorge énormément de l’or, ce sont des milliers de citoyens tchadiens, mais aussi de nombreux orpailleurs venus de l’extérieur, qui se bousculent pour arracher un morceau de cette nouvelle richesse.

Les villes aurifères de la province ont été à plusieurs reprises bombardées par l’aviation de l’armée tchadienne, faisant plusieurs victimes civiles selon des vidéos et images qui circulent sur les réseaux sociaux, notamment dans le camp de l’opposition et défenseurs de droits humains.

Les populations locales qui ont formé des comités d’autodéfense, accusent le gouvernement de vouloir a tout prix nettoyer la région afin d’exploiter pour ses fins les mines d’or de la province. Beaucoup craignent qu’une situation similaire à celle de Doba se produise de nouveau. Doba, située dans le Sud du Tchad, est une ville pétrolière où les premiers puits pétroliers du pays ont été creusés. Malgré que le Tchad a fait son entrée par la suite dans le cercle de pays producteurs et exportateurs de pétrole, les énormes revenus ont été soit détournés ou servis à l’armement et interventions militaires dans les pays voisins et au-delà. Les Tchadiens dans leur majorité dénoncent régulièrement le détournement et la mauvaise gestion de fonds publics.

Même si le gouvernement se fait discret et essaye de minimiser la situation sécuritaire dégradante dans le Tibesti, une chose est claire : le couvre-feu instauré par le ministère de la Défense, délégué à la présidence de la république, depuis le 18 août dernier, est sans nul doute la preuve que rien ne va du tout. 

NDJAMENA 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *