Tchad : le gouvernement refuse de participer à Genève à un dialogue sur la situation socio-politique du pays

À Genève, devront se réunir du mercredi 23 au jeudi 24 octobre les acteurs politiques et la société civile tchadienne. L’ordre du jour, se concerter sur la situation socio-politique du Tchad. Tous les invités ont répondu présent… sauf le gouvernement tchadien.

Pour l’Association « Utopie Nord-Sud », initiateur de la rencontre, le régime tchadien actuel refuse de participer pour des raisons évidentes. « Le gouvernement a refusé de venir. Nous l’avons invité et sans doute qu’il a vu en cela un danger. Il y aura une déclaration commune qui sera rendue publique à l’issue de ces assises » estime pour sa part le chef de projet de l’association, Haroun Zorrino.

Tout va bien au Tchad…

Mais selon le gouvernement tchadien, le moment ne serait pas opportun pour cette rencontre. « Les problèmes du Tchad, se règlent au Tchad et non-ailleurs. Je ne vois vraiment pas l’opportunité de cette rencontre et je ne sais pas quel problème, il y a à régler. Pour nous, c’est un non-évènement » a martelé Oumar Yaya Hissein, porte-parole du régime. 

Cependant, pour les observateurs, rien ne va au Tchad. L’économie du pays peine à se relancer depuis la crise de 2016, faute d’investisseurs majeurs qui s’intéressent au Tchad pour son climat des affaires pollué par des pratiques de corruption et une justice peu indépendante, à la solde d’un régime autocrate.

Barka Michel, président de l’Union des syndicats du Tchad (UST), ne partage pas cet avis gouvernemental. Pour le syndicaliste : « qui peut parler de développement dans une situation de guerre permanente et de conflits communautaires ? Depuis presque trois ans, les fonctionnaires vivent avec des salaires réduits de moitié. Il y a aussi un problème d’alternance et de respect des libertés. C’est une situation qui nous interpelle et nous oblige à être à Genève. »

La rencontre de Genève aura lieu toutefois, mais sans la participation du régime de N’Djamena.

NDJAMENA 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *