Tchad : bras de fer Younous-Damane autour d’un marché attribué par décret présidentiel

C’est le même délégué qui l’a suspendu hier, qui revient aujourd’hui sur sa décision en moins de 24 heures. Younous s’est-il engagé dans un bras de fer avec une la mauvaise personne ? 

Dans une note de ce mardi 25 juin, Djibert Younous a réhabilité dans ses fonctions le maire de la ville de N’Djamena, Saleh Abdelaziz Damane.

Le maire a été suspendu pour insubordination vis-a-vis de sa hiérarchie dans une affaire de marché qui l’opposait au délégué du gouvernement auprès de la commune de N’Djamena, apprend-on.

Par décret du chef de l’État, Idriss Deby Itno, la gestion du marché Cinquantenaire à été attribuée à la mairie centrale. Situé dans le 6e arrondissement, le délégué du gouvernement avait sonné le maire de céder le marché au 6e arrondissement dans un délai d’une semaine.

Hier lundi, constatant aucune action de la part de Saleh Abdelaziz Damane, le délégué décide unilatéralement de la suspendre de ses fonctions.

Un jour plus tard, il est réhabilité. Le chef de l’État qui a octroyé le marche à la mairie de N’Djamena aurait instruit Djibert Younous de revenir sur sa décision.

NDJAMENA 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *