Repli identitaire ? Des étudiants tchadiens s’organisent en communauté

Le Tchad est l’un des pays africains hébergeant un nombre important de différentes ethnies, soit, plus de 200 selon les recensements officiels.

Mais la diversité ethnique du Tchad crée aussi un repli identitaire, déplorée par les hautes autorités du pays.

Mais, face à cette indignation sont des citoyens qui s’organisent en communauté virtuellement sur les réseaux sociaux, et aussi, à travers des organisations estudiantines.

Promotion culturelle ou ségrégation ? NDJAMENA 24 a constaté le nombre grandissant des regroupements de jeunes étudiants tchadiens de par le monde.

Sur une base ethnique, des étudiants s’organisent et créer des événements exclusifs pour leurs semblables. 

Il existe par exemple une « Association des étudiants Zakawa résidant à Ngaounderé », au Cameroun. Plusieurs autres pays d’accueil des étudiants tchadiens hébergent aussi des associations pareilles.

Bien que NDJAMENA 24 soutient la solidarité entre les citoyens tchadiens, le caractère ethnique de telles associations crée en effet une certaine exclusion d’autres groupes et devient donc un obstacle au vivre-ensemble. 

Il faut, plutôt, des associations des étudiants tchadiens tout simplement et œuvrer tous ensemble pour un Tchad inclusivement multiculturel.

NDJAMENA 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *