En Egypte, calvaire de 19 étudiantes tchadiennes boursières expulsées

Envoyées en Egypte par le biais d’une bourse obtenue par l’aide de la première dame, 19 étudiantes tchadiennes ont été expulsées de leur résidence, pour loyer impayé.

Dans une vidéo qui a fait surface sur les réseaux sociaux depuis la semaine dernière, l’on voit des jeunes étudiantes tchadiennes en plein épisode de déguerpissement. Elles auraient passé plus d’une année sans mettre pied dans les salles de classe, où elles devraient suivre leur curriculum universitaire, à titre gracieux. 

Leur loyer non plus a été honoré par garants. Expulsées de leur logement dans la ville d’Ismaliya, elles étudiantes rejoignent Le Caire où elles s’offrent un refuge à la représentation du Tchad en Egypte.

Informée, la première dame du Tchad, Hinda Deby Itno, aurait sonné les responsables de l’ambassade du Tchad en Egypte de régler immédiatement cette situation embarrassante, qu’ils auraient négligé alors que les étudiantes menacées d’expulsion tentaient à maintes d’interpeller l’ambassadeur.

Selon certaines indiscrétions, les fonds destinés au paiement de la bourse auraient été détournés par un duo tchado-égyptien.

Calvaire des étudiants tchadiens de par le monde…

Avec les fonds de l’exportation du pétrole et le concours des partenaires, l’État tchadien et l’organisation non-gouvernementale de la première, Fondation Grand Cœur, octroient régulièrement des bourses aux bacheliers tchadiens, mais arrivés dans leur pays d’accueil, certains se plaignent du non-paiement de leur scolarité et frais de logement.

NDJAMENA 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *