De N’Djamena à Bafoussam : Hanifa Ali Oumar valorise la cinématographie tchadienne au Cameroun

Le Cameroun a l’honneur de recevoir une cinéaste tchadienne au Festival international du cinéma indépendant de Bafoussam. 
Il se tient dans ladite ville camerounaise, du 6 au 14 mars, un festival dédié notamment à la valorisation des films.

Fière de représenter le Tchad au Cameroun, Hanifa Ali Oumar, est l’une des concurrents venus de 13 pays des quatre coins du monde. En face de la cinéaste tchadienne et son œuvre « Une femme, un destin », sont une quarantaine de films en lice. 

En plus d’être l’un des films retenus pour le Festival international du cinéma indépendant de Bafoussam, « Une femme, un destin » a aussi fait l’ouverture dudit festival le 6 mars dernier compte tenu du thématique qui cadre avec le mois de la femme. 

Hanifa est titulaire d’une maîtrise en Management des Ressources humaines. Son film « Une femme, un destin », met l’accent sur l’autonomisation de la femme, la scolarisation des enfants, entre autres thèmes d’actualité, tout en projetant les bienfaits de l’épanouissement de la femme pour la société. 

Abdraman Kore | N’DJAMENA 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *