Au Tchad, le parti d’opposition « Les Transformateurs » propose un débat national pour un nouveau départ inclusif

« 20 sur 20 pour un Tchad nouveau » dès l’année prochaine, c’est l’appel lancé samedi dernier, lors d’une conférence de presse, par le parti d’opposition « Les Transformateurs », à l’endroit de tous les acteurs politiques tchadiens et organisations de défense des droits de l’Homme. 

Un « Tchad nouveau » nécessite un retour à la case départ des discussions républicaines, notamment afin de préparer la voie à une démocratie et alternance réelle pour une émergence véritable, estime le parti du Dr Succès Masra, en 20 points, ci-dessous retranscrits. 

  • Autoriser les manifestations pacifiques encadrées par les forces de sécurité
  • Permettre l’accès équitable aux médias publics
  • Interdire par la loi les restrictions d’accès á Internet et aux réseaux sociaux et les consacrer comme droits de l’Homme au même titre que le droit à l’information
  • Suspendre pour réécrire après le dialogue national, les ordonnances issues de la 4ème République et qui introduisent des déséquilibres et une fermeture importante de l’espace public
  • Prôner un cadre de concertation politique élargi à toutes les sensibilités politiques et qui aille au-delà du Cadre national de dialogue politique (CNDP)
  • Organiser un dialogue national pur un nouveau départ (DNND) en y conviant toutes les sensibilités politiques, y compris les politico-militaires et qui aboutira à un pacte national pour un nouveau départ (PNNP) assorti d’un projet de nouvelle Constitution. Un tel dialogue peut s’organiser en 3 mois et ne sera pas un frein
  • Introduire dans la Constitution les principes « colonne vertébrale de la République ». Ces principes seront dits « colonne vertébrale de la République »
  • Limiter le recours aux ordonnances présidentielles dans le temps (6 premiers mois de mandat de président) et dans leurs objets (questions économiques et sociales pour libérer les énergies, transformation du secteur privé ou sécurité aux frontières) et faire relever les autres questions du ressort de l’Assemblée nationale
  • Introduire une Cour suprême indépendante dont le président et les juges seront désignés à vie ou élus pour un mandat et bénéficiant de l’immunité au même tire que les députés durant leur mandat 
  • Introduire le principe d’électeur éligible en consacrant la majorité comme âge requis et non pas ceux ayant 45 ans pour ce qui concerne la présidentielle
  • L’introduction du principe de  diversité qui consacrera un poste de vice-président et de ticket présidentiel avec obligatoirement un candidat et un candidate d’un part, et d’autre part, la prise en compte de la diversité religieuse, au regard de l’histoire du Tchad
  • Créer un observatoire indépendant chargé de l’évaluation de la diversité des compétences dans les postes de responsabilité
  • Supprimer le recours à un serment confessionnel comme préalable à l’accession aux postes de responsabilité publique
  • Consacrer l’initiative citoyenne de gouvernement permettant aux citoyens d’être à l’initiative des révisions constitutionnelles ou de prise den compte de certains sujets majeurs de société
  • Faire adopter par référendum le projet de nouvelle Constitution préalablement à outlet élections future locale et nationale 
  • Permettre une alternance au sommet de l’État pour faire la paix avec le passé et protéger l’avenir en commun de façon durable : ce sera une première dans l’histoire du Tchad
  • À l’issue de ce dialogue et de ce pacte national, organiser des élections locales (communales, provinciales) et nationales (législatives et présidentielle couplées)
  • Instaurer une équipe de transition gouvernementale composée des techniciens qui préparent les élections futures et trouver un consensus sur le statut des président sortant
  • Créer un Collège consultatif d’anciens chefs d’État (Collège de passage de témoin et de dialogue intergénérationnel) qui sera un organe permettant au gouvernement de consulter les anciens chefs d’État sur des sujets d’intérêt national
  • Créer un Conseil du chef économiste du Tchad chargé de proposer des choix de politique économique et sociale de long terme et de développement inclusif pour tous les Tchadiens

NDJAMENA 24

2 thoughts on “Au Tchad, le parti d’opposition « Les Transformateurs » propose un débat national pour un nouveau départ inclusif

  1. Thank you for sharing superb informations. Your web-site is very cool. I am impressed by the details that you have on this site. It reveals how nicely you perceive this subject. Bookmarked this website page, will come back for more articles. You, my pal, ROCK! I found just the information I already searched all over the place and simply couldn’t come across. What a perfect web-site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *